Dans mon cahier de vacances, on fait aussi de la géométrie. Leçon du jour, les triangles.

marion 1

Je ne vous cache pas que la géométrie et moi on ne s’aime pas beaucoup… Et cette fois ci ne déroge pas, puisque j’en ai pas mal bavé ! Il faut dire que cette robe est un patron République du Chiffon et que ma première expérience avec cette marque n’a pas été concluante, loin s’en faut…

marion 5

A présent, soyez m’en témoins, PLUS JAMAIS !!!! Il s’agit ici de la robe Marion du livre « un été couture », sur laquelle j’avais flashé (son col en particulier, que de promesses…). Lors d’une rencontre héraultaise Camille m’a gentiment prêté le livre et Nelly soufflé (tel un petit diablotin de dessin animé) quel tissu y associer…

marion 6

J’ai tout bien fait comme il faut, de la prise de mesure au traçage du patron, mais au moment de l’essayage, les épaules et les emmanchures coinçaient tellement que je pouvais à peine respirer. Sans compter que le dessin technique ne correspond pas aux photos qui de toute façon ne montrent que le dos de la robe, ahem…

Bref, de rage j’ai découpé tout le devant de la robe, de haut en bas. Preuve en image :

P1060215

Une fois la robe mutilée roulée en boule dans un coin, j’ai pris quelques minutes pour réfléchir : je hais jeter. J’ai décidé de changer l’esprit en reprenant l’encolure devant et en créant un boutonnage (pressions KAM) pour en faire une robe portefeuille.

P1060341

Je ne vous cache pas que sans ma ceinture obi, la robe n’a pas vraiment de forme. Je n’ai pas mis l’élastique préconisé dans le livre, mais vu la largeur de la chose, je peux vous garantir qu’avec, c’était le carnage garanti !

Au final, je suis contente de ma robe, le décolleté est superbe et le dos également (que j'ai cousu, avec un noeud c'était très laid). J’aime beaucoup l’imprimé et cette viscose est un régal à porter. Bref, On ne m’y reprendra plus…

marion 4

A suivre…